Fondation FACIM : Action Culturelle Internationale en Montagne

2001, Mario Rigoni Stern

Les chemins de la mémoire

14 septembre en 2001 au Col du Petit-Saint-Bernard et à Bourg-Saint-Maurice, en Savoie

Sur la couverture de mes livres, il y a mon nom, mais ce sont les voix de mes camarades qu’il faut entendre.

Mario Rigoni Stern, né en 1921 et décédé en 2008.

Dans ces récits, il n’aura de cesse de « fouiller ses souvenirs et tracer l’Histoire, celle des hommes, celle de ses compagnons » écrit Martine Laval dans Les chemins de la littérature.

La guerre survient quelques mois après l’engagement du jeune Italien dans l’école militaire d’alpinisme : « Pour la plupart d’entre nous, c’était la fin de tout. ». De toutes ses campagnes militaires, celle de Haute-Tarentaise fut la première… et la plus courte. Sept jours seulement, du 18 au 24 juin 1940, des crêtes du Val d’Aoste jusqu’à Bourg-Saint-Maurice.

Mario Rigoni Stern avait 18 ans. Le 14 septembre 2001, sur les lieux enneigés de son lointain périple, Mario Rigoni Stern est accueilli par la Fondation Facim. Sous la houlette du journaliste Franz-Olivier Giesbert et en présence de témoins de cette guerre, cette rencontre réunit :

  • les élèves du collège Saint-Exupéry de Bourg-Saint-Maurice et du lycée Marlioz d’Aix-les-Bains et leurs enseignants
  • Hubert Mingarelli (écrivain)
  • Martine Laval (critique)
  • Pierre-Jean Balzan (éditeur : La Fosse aux ours)
  • Gil Emprin (historien, originaire de Sainte-Foy-Tarentaise)
  • Marie-Hélène Angelini (traductrice)
  • Hervé Gaymard (président de la Fondation Facim)

Mémoire d’automne avec Mario Rigoni Stern retrace cette rencontre exceptionnelle. L'ouvrage étant actuellement épuisé, vous pouvez le télécharger en ligne. Télécharger l'ouvrage