Fondation FACIM : Action Culturelle Internationale en Montagne

2002, Paul Pilotaz et Jean Paulhan

Exotisme et connivence

11 octobre en 2002 à Gilly-sur-Isère en Savoie

La patience est un arbre dont la racine est amère, et les fruits très doux

Paul Pilotaz, propos qu'il a peut-être échangé avec son ami Jean Paulhan ?

Arboriculteur de son état, et planteur en Haute-Guinée, Paul Pilotaz se disait « romancier d'occasion ». A Gilly-sur-Isère, son fief savoyard, personne n'a jamais vraiment su qu'il était "écrivain". On connaissait sans doute encore moins l'amitié qu'il entretenait, à partir des années 1950, avec Jean Paulhan, directeur de la Nouvelle Revue Française.

« Une passion partagée pour l'Afrique fut le creuset de leur amitié » raconte l'éditorialiste Gilles de Bernardi (Le Dauphiné Libéré) dans son recueil Exotisme et connivence : autour de Jean Paulhan et Paul Pilotaz à Gilly-sur-Isère.

Le 11 octobre 2002, Catherine Argand, journaliste au magazine Lire, anime la table ronde littéraire qui réunit :

  • les élèves de 3e du collège Joseph-Fontanet de Frontenex et de 1ère L du lycée Jean-Moulin d'Albertville
  • François Nourissier (écrivain) qui fréquentait la famille Pilotaz
  • Claire Paulhan (éditrice et fille de Jean)
  • Jean-Paul Pilotaz (fils de Paul)
  • Bernard Baillaud (président de l'association des lecteurs de Jean Paulhan)
  • Maxence Fermine (écrivain résidant à Gilly-sur-Isère)
  • Hervé Gaymard (président de la Fondation Facim)