Fondation FACIM : Action Culturelle Internationale en Montagne

2006, John Berger

Dans leur travail

13 octobre 2006 à la Chartreuse de Mélan à Taninges

La seule chose à savoir avec certitude, c'est si tu mens ou si tu essaies de dire la vérité, tu ne peux plus te permettre de confondre les deux.

John Berger dans En quête de réel et d'essentiel.

L'écrivain, attentif à toutes les tensions entre les peuples de la planète, a toujours en tête cette injonction qu'il prête à sa mère dans D'ici là.

Né à Londres en 1926, il vit en Haute-Savoie depuis une trentaine d'années. Dans le microcosme de la Vallée verte, cet Anglais au regard bleu, a installé sa famille. Son fils, peintre, est né ici et y vit avec femme et enfant. C'est par la voix des siens que l'écrivain exprime son attachement à cette montagne, à ce village où se « trouve la force de résister au développement catastrophique pour la planète et la plupart de ses habitants ».
Jeune peintre, essayiste, il aborde l'écriture comme « un acte de résistance qui déclenche l'espoir ». Au début de sa vie montagnarde, en observateur qui cherche à apprendre, il écrit la trilogie Dans leur travail.

Le 13 octobre 2006, dans l'enceinte de la Chartreuse de Mélan, s'est déroulée « La marche des histoires, en imaginant nos voix croisées » :

  • lectures et entretiens avec John Berger et ses invités ;
  • exposition de peintures, sculptures et photographies, avec Maryline Desbiolles (écrivain), Marc Trivier, Daniel Michiels et Jean Mohr (photographes), Yves Berger, Alexandre Loye, Vicken Parsons et Werner Schmidt (peintres), Pierre Loye (sculpteur), Milena Trivier et Maxime Coton (vidéastes) ;
  • exposition sur les éditions en quinze langues de la trilogie Dans leur travail avec une installation de la plasticienne Brigitte Ritschard.