Action culturelle internationale en montagne Visites de découverte des patrimoines, rencontres littéraires, éditions
Ugine, architecture et industrie  Une ville de montagne pas comme les autres, lieu de production, de migrations et d'innovation architecturale, valorise son patrimoine en impliquant ses habitants.
Accueil / Le pays d’art et d’histoire / Grands projets / Ugine, architecture et industrie

Ugine, architecture et industrie

Une ville de montagne pas comme les autres, lieu de production, de migrations et d'innovation architecturale, valorise son patrimoine en impliquant ses habitants.

Grands projets :
Ugine, architecture et industrie

Ugine, architecture et industrie

Un projet pour la ville d’Ugine au sein du Pays d’art et d’histoire des Hautes vallées de Savoie

La commune d’Ugine est membre du Pays d’art et d’histoire des Hautes vallées de Savoie, un label qualifiant les territoires qui, conscients des enjeux que représente l’appropriation de l’architecture et du patrimoine par les habitants, s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien à la création et à la qualité architecturale et du cadre de vie.

Depuis 2009 déjà, la ville a mené plusieurs actions de valorisation de son patrimoine immatériel, industriel et architectural : « Vivre les villes à Ugine » en 2009; des rencontres littéraires mettant à l’honneur un écrivain né à Ugine, Maryline Desbiolles, en septembre 2010; des activités guidées par les guides conférenciers de la Fondation tout au long de l’année à destination du grand public pour la découverte de la ville, de son histoire humaine, économique et industrielle. A l’automne 2012, des visites guidées de l’exposition réalisée par le CAUE 74 sur l’architecte Henri-Jacques Le Même ont été organisées pour des scolaires de la ville ainsi que des visiteurs individuels.

Les actions se sont poursuivies en 2013-2014-2015 avec un projet intitulé « Ugine, architecture et industrie », visant à développer l’attractivité touristique de la ville tout en favorisant la participation active des habitants.

La ville dispose d’un atout majeur avec la remarquable concentration de réalisations d’Henri-Jacques Le Même et de Maurice Braillard, architectures intimement liées à Ugine, ville industrielle. Ces réalisations architecturales restent aujourd’hui une référence souvent copiée jusqu’à en devenir une signature du paysage régional; mais le projet comporte aussi la valorisation de l’excellence et de la spécificité des productions industrielles de la ville et des métiers qui s’y rattachent. Pour atteindre ces objectifs, des activités de découverte seront proposées en toutes saisons, notamment au jeune public.

Une approche scientifique

Le projet a notamment été soutenu par un travail ethnologique co-réalisé par la Fondation Facim et le Musée savoisien dont le thème est : Une ville et son industrie, entre passé revisité et perspectives.
L’étude est constituée d’interviews et d’observations de témoins et acteurs d’hier et d’aujourd’hui, toutes catégories sociales confondues (ouvriers, cadres, directeur) de l’industrie locale, de décideurs politiques, d’habitants. C’est un véritable travail sur l’histoire du développement industriel d’Ugine, les métiers dans les lieux de production, les conditions de travail, les modes de sociabilité autour de l’usine. Cette étude croise l’enquête auprès des témoins de l’essor industriel et une animation auprès des habitants de la ville qui a pris la forme de 3 cafés-débats. L’étude a fait l’objet d’une restitution publique (novembre 2013). Les enregistrements des interviews sont déposés aux archives départementales. Cette approche ethnologique est venu nourrir le programme de valorisation et de mise en tourisme qui est un vecteur de promotion de ce territoire exceptionnel qu’est Ugine, ville de migration, ville à la montagne, haut-lieu de production industrielle de renommée européenne.

Une approche artistique

Le regard posé par la Fondation Facim sur le patrimoine en général s’appuie sur un décryptage du passé pour mieux se projeter dans l’avenir, notamment au travers du regard d’artistes d’aujourd’hui. Une commande a été passée à François Deladerrière, un photographe originaire du département de la Savoie pour permettre de constituer un corpus d’images portant sur le patrimoine architectural d’Ugine (Braillard et Henri-Jacques Le Même), les lieux de production industrielle, les hommes au travail. Cette campagne photographique a permis la réalisation d’un beau livre, véritable outil de promotion à destination du grand public, et d’une exposition dans les rues de la ville (voir ci-contre).

Des actions destinées au public

Le public est invité à s’approprier cette démarche de redécouverte et de mise en valeur de la ville lors de manifestations ouvertes à tous.