Action culturelle internationale en montagne Visites de découverte des patrimoines, rencontres littéraires, éditions
On tourne !
Accueil / Le pays d’art et d’histoire / Grands projets / C’est mon patrimoine / On tourne ! « C’est mon patrimoine », édition 2017

On tourne ! "C'est mon patrimoine", édition 2017

Voir, changer de point de vue, se masquer ou se montrer... Les enfants exercent leur talent de regardeurs en jouant avec le patrimoine d'Aix-les-Bains.

    C’est mon patrimoine :
    On tourne ! « C’est mon patrimoine », édition 2017

    On tourne ! « C’est mon patrimoine », édition 2017

    On tourne !
    Points de vue et circulations

    C’est mon patrimoine
    Du 4 au 27 juillet 2017 à Aix-les-Bains
    Sous la direction d’Anabelle Hulaut

    En 2017, les enfants de 8 à 12 ans, destinataires et acteurs principaux de l’opération C’est mon patrimoine, vont circuler dans la ville thermale d’Aix-les-Bains et s’initier à la fabrication des images.

    Pour cette nouvelle édition, la Fondation Facim a demandé à l’artiste Anabelle Hulaut de concevoir une journée de découverte de la Ville d’art et d’histoire d’Aix-les-Bains. Empreinte de jeux de mots et de poésie, la proposition d’Anabelle Hulaut offre aux enfants une « rencontre de points de vue » dans le sillage du célèbre artiste Marcel Duchamp, créateur du ready-made.
    Plusieurs décors typiques de la vie d’une station thermale se prêteront à une journée de découverte du patrimoine autant que de réflexion sur le regard, sur un ton fantaisiste qui sollicitera la créativité des enfants.

    Déroulement de la journée

    Trois séquences distinctes convergeront vers la création d’un film dont la réalisation sera confiée à Anabelle Hulaut, et qui sera projeté à l’automne 2017 à Aix-les-Bains.
    Des guides-conférenciers accompagneront les enfants au fil de la journée, afin de les aider à comprendre l’histoire des lieux et la circulation de l’eau thermale, trésor de la ville.

    Séquence 1: les thermes

    Chercher l’eau / faire apparaître l’eau de manière sonore.
    Des lieux aujourd’hui inaccessibles au public – les thermes Pellegrini et les annexes Revel avec la salle d’attente, la piscine des hommes, la buvette et la source d’Alun – seront l’occasion d’aborder le thermalisme et son histoire.
    C’est le bruit de l’eau qui inspirera le premier atelier: les enfants investiront la piscine des hommes pour créer des effets de bruitage et réaliser des enregistrements.

    Séquence 2: le Grand Hôtel

    Prendre de la distance, voir sans être vu.

    Premier hôtel construit pour accueillir les touristes et curistes fortunés, le Grand Hôtel est le plateau idéal pour tourner une scène de bal masqué! Les enfants, costumés, s’initient aux prises de vue et à la chorégraphie. En les rendant acteurs de cette scène mondaine, l’artiste les fait réfléchir sur les notions de distance et d’apparence.

    Séquence 3: le parc thermal

    Le point de vue du spectateur

    Cette séquence axée sur le « regardeur » repose sur de nouvelles prises de vue, des tournages selon différents points de vue depuis la fontaine du Maroc, le théâtre de verdure, les kiosques… Les enfants réaliseront des panneaux en forme d’oeil en carton. L’oeil c’est le point de vue, le regard, l’observateur, le spectateur, le « regardeur » qui fait écho à la célèbre phrase de Marcel Duchamp : « C’est le regardeur qui fait l’oeuvre ».

    Contacts

    Laurène Ermacore – Chargée de projet

    Tél. : 04 79 60 59 00







    La Caisse des dépôts et la Fondation d’entreprise Caisse d’épargne Rhône Alpes
    soutiennent la Fondation Facim pour impliquer les jeunes dans une découverte active du patrimoine et de la culture.

    Découvrez aussi