Action culturelle internationale en montagne Visites de découverte des patrimoines, rencontres littéraires, éditions
Du torrent au courant, des barrages et des hommes en Savoie Deux expositions.
Accueil / Le pays d’art et d’histoire / Grands projets / Projets archivés / Du torrent au courant, des barrages et des hommes en Savoie

Du torrent au courant, des barrages et des hommes en Savoie

Deux expositions.

    Projets archivés :
    Du torrent au courant, des barrages et des hommes en Savoie

    Du torrent au courant, des barrages et des hommes en Savoie

    A l’occasion du cinquantenaire du complexe hydroélectrique de Roselend et de la centrale de La Bâthie en 2011, la Fondation Facim a souhaité confier à une artiste, Céline Clanet, le soin de réaliser une commande photographique sur les installations hydroélectriques situées au fil du Doron, rivière de la vallée du Beaufortain. Pour cela, elle a fait appel à Céline Clanet pour la pertinence de son regard et la qualité de son travail réalisé en Laponie en 2008, primé par un Critical Mass Book Award (USA).

    Des portraits d’hommes et de femmes, directement en prise avec l’histoire et la mémoire

    Dans le contexte de cette commande, la photographe offre une vision renouvelée des barrages, des installations, conduites forcées, intérieurs de centrales et dévoile au grand jour les parties inaccessibles au grand public. Parallèlement, Céline Clanet a photographié les derniers témoins ayant participé à l’extraordinaire bouleversement paysager et économique qu’a été l’avènement de l’hydroélectricité en Savoie. Elle nous donne ainsi des portraits d’hommes et de femmes, directement en prise avec l’histoire et la mémoire.

    Ces photographies ont été réalisées à la chambre photographique, la photographe apportant un soin particulier à orienter son travail de façon à révéler le lien qui existe entre les hommes et ce qu’ils ont contribué à réaliser.

    Une exposition en Savoie

    Située en extérieur et au cœur de 4 villages du Beaufortain (Beaufort, Villard-sur-Doron, Queige et Hauteluce) et La Bâthie en Tarentaise, l’exposition était une invitation à cheminer d’une commune à l’autre, au gré d’une quarantaine de photographies (imprimées sur bâches grands formats), à découvrir les barrages, les conduites forcées, les centrales électriques sous un jour inhabituel. Accessible à tous les regards, en accès libre et gratuit tous les jours entre le 10 juin et le 18 septembre 2011, cette exposition permettait à tous, habitants, touristes, visiteurs d’un jour, de percevoir quelle aventure humaine, sociologique, économique fut en son temps la construction des barrages et des équipements tout en appréciant la majesté des paysages du Beaufortain.

    Une exposition à Paris

    L’exposition à l’Espace Fondation EDF à Paris se plaçait sur un champ résolument artistique. Du 28 juin au 4 septembre 2011, une vingtaine de tirages originaux grands formats ont été exposés dans ce lieu très clairement identifié comme espace de présentation de la création contemporaine.