Action culturelle internationale en montagne Visites de découverte des patrimoines, rencontres littéraires, éditions

Edition

Accueil / Edition
Derri%26egrave%3Bre+la+retenue%2C+les+chemins+de+l%27eau+en+Savoie

Coéditeurs :
Fondation Facim et Actes Sud
Nb de pages :
144
Format :
26 cm x 26 cm
ISBN :
978-2-330-0812-70

Pour commander

Ouvrage disponible auprès de la Fondation et en librairie

Prix : 35,00 €
Poids : 936g
Commander

Derrière la retenue, les chemins de l'eau en Savoie

Sylvie Bonnot, photographe, Denis Varaschin et Yves Bouvier, texte, préface d'Hervé Gaymard

Le cours du torrent n’est pas celui de l’histoire. Les installations hydroélectriques des vallées alpines se sont construites, contrairement au fil de l’eau, de l’aval vers l’amont. Être derrière la retenue, pour la goutte d’eau c’est s’attendre à plonger dans une galerie, se précipiter vers une turbine et retrouver peu ou prou le lit d’un torrent. À l’inverse, remonter le courant, c’est suivre le fil de l’histoire, et c’est faire de la retenue le point de rencontre entre ce mouvement naturel de l’eau et les efforts des hommes pour contrôler et utiliser cette force.

A propos des auteurs

Sylvie Bonnot, diplômée de l’École supérieure d’art de Dijon, a choisi la photographie comme principal médium. Son travail sur le paysage a vite été remarqué et salué par la critique. Elle montre un intérêt particulier pour les territoires à forte identité : le Grand Nord, l’Australie et plus récemment la Sibérie où elle a conduit un important projet dans le cadre d’une commande du Forum Vies Mobiles (SNCF), objet du livre Contre-Courants, publié en 2016 aux Nouvelles Éditions Jean-Michel Place (Paris).

Denis Varaschin est professeur d’histoire contemporaine. Il préside depuis 2012 l’Université Savoie Mont Blanc (Chambéry) et siège au sein des conseils de la communauté Université Grenoble Alpes, de Tenerrdis, de Mont-Blanc Industries et de l’Institut national de l’énergie solaire/Formation. Ses travaux portent sur l’histoire et le patrimoine de l’énergie, et plus particulièrement de l’hydroélectricité.

Yves Bouvier est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Ses domaines de recherche concernent l’histoire de l’industrie dans les secteurs des télécommunications et de l’énergie. Il est membre du comité scientifique du musée Hydrélec à Vaujany (Isère) et du Comité d’histoire de l’électricité et de l’énergie.